Le parc Bühler à Bordeaux lac est un des 4 sites suivis par A+R durant la saison de plantation

Une saison de plantation à Bordeaux

1ère saison

Dans le cadre de la maitrise d’œuvre dédiée à la saison de plantation d’arbres sur le territoire de la ville de bordeaux, A+R intervient sur 4 sites : le parc Bühler, le square Reignier, le square Georges Mandel et la promenade Martin Luther King.

Bordeaux grandeur nature

La première saison de plantation s’inscrit dans le cadre du programme « Bordeaux Grandeur Nature ».  Cette démarche s’articule autour de plusieurs axes, tels que l’accentuation des plantations de type forestière soulignant la stratégie des « forêts en mouvement »

Pour cette première saison, c’est ainsi :

  • La plantation de1600 arbres, 130 arbres fruitiers et 350 arbustes à petits fruits.
  • Le repérage d’arbres remarquables avec les habitants (182 arbres protégés au PLU, contre 42 à l’origine)
  • L’aménagement de jardins partagés, dont 2 500 m² dans le parc du Grand Parc et rue Mayaudon à Bastide, initié par les riverains.

Plus d’infos sur Bordeaux Grandeur Nature

3ème épisode : la promenade Martin Luther King

Inaugurée il y a 10 ans, la promenade Martin Luther King longe la rive gauche des quais, entre le parc Saint Michel et la maison écocitoyenne. S’étirant sur près de 400 m, elle offre une liaison piétonne et cyclable plongeant sous le pont de pierre.

Plantations en terrasse sur la promenade Martin Luther King, sur les quais de Bordeaux

La zone est particulièrement vulnérable en cas de crues de la Garonne, en atteste les inondations de 2019. Elle a en outre déjà subi l’usure du temps et de l’usage, avec notamment une reprise des fascines en tressage d’osier, détériorées lors de la 1ère année. 

La brique a remplacé les tressages d’osier des plantations en terrasse

Une state arborée s’étend en bord de Garonne, incluant des albizia, des prunus ou des aulnes de Spaeth. La promenade Martin Luther King a connu beaucoup de pertes : une part du chantier actuel est consacrée au remplacement d’arbres.

Vue de la promenade Martin Luther King depuis le pont de pierre

Vue aérienne de la promenade depuis le pont de pierre

A proximité du pont de pierre, classé monument historique, l’intention paysagère a porté sur 2 axes : ne pas dénaturer l’aménagement existant et préserver l’usage actuel.

Une analyse de sol a ainsi été menée afin de déterminer une sélection d’essences adaptées.

Elle a signalé plusieurs couches et a souligné la compacité du sol. Au milieu du limon argileux, une des questions a été de savoir s’il est possible de planter des arbres et dans quelles conditions.

Adapter la palette aux caractéristiques de l’environnement

Le choix s’est porté sur des essences robustes et résistantes, capables à la fois de supporter les périodes sèches et d’être recouvertes d’eau. La palette proposée est constituée de peupliers, de frênes…Elle s’inscrit dans le cadre de la renaturation écologique

Renaturation écologique

Les palettes de cette thématique sont privilégiées à proximité des sites naturels ou sensibles. Elle sont vectrices de biodiversité et améliorent les fonctionnalités écosystémiques (îlots de biodiversité, zones refuges, corridors, connexions entre réservoirs de biodiversité…). 

La ville de Bordeaux et sa métropole présentent des sites à enjeux écologiques dont un patrimoine végétal sauvage commun ou remarquable. C’est le cas des berges de la Garonne avec l’Angélique des estuaires et l’Œnanthe de Foucaud, ou encore des mégaphorbiaies et des prairies humides inondables du nord de Bordeaux, abritant l’Orchis à fleurs lâches ou le Butome en ombelle, etc.

La conception s’est orientée vers une extension de la ripisylve, qui vient pénétrer sur les quais. Elle a également pris soin de ne pas trop densifier la ceinture végétale, afin de garder les vues sur les berges et le pont de Pierre.

Vue projetée de la promenade Martin Luther KingVue aérienne de la promenade Martin Luther King

Dernier épisode de notre série avec la visite du parc Bühler.